vers 78° nord à 2H

13 avril 2005 - 9ème jour : de Finnsnes à Stamsund

diaporama en html5 des photos du 13 avril - carte inter-active du jour

 

7ème jour14 H 40, arrivée à Stokmarknes, berceau de l'Hurtigruten, il bruine un peu maintenant.


 

Agnès m'a prévenu qu'il y aurait, éventuellement, la possibilité de visiter exceptionnellement une partie du premier D/S [D/S car fonctionnant à la vapeur] Finmarken sur la ligne datant de 1912 [et jusqu'en 1956 selon le poster que j'ai acheté ensuite au Musée de l'Hurtigruten.] conservée dans un conteneur sur le quai à quelques dizaines de mètres du quai où accoste l'Hurtigruten alors que le M/S Finnmarken [second du nom sur la ligne] construit en 1956 et sur la ligne de l'Hurtigruten jusqu'en 1994 a été mis au sec ici quelques dizaines de mètres plus loin. Sur la pancarte ci-jointe, la partie conservée dans le conteneur est encadrée en rouge.


 

Je reste donc attendre une éventuelle visite du "conteneur" avec Agnès et le commandant de l'actuel M/S Finnmarken quand je vois 3 personnes y pénétrer. Pas une seconde d'hésitation : "can I visit ?" je suis très bien accueilli par un norvégien, membre du bureau de l'association gérant ce patrimoine et un couple de hollandais qui ont [si j'ai bien compris] vu ce navire en entier il y a de nombreuses années et qui ont droit à une visite privée et à un ancien cadre avec une représentation du navire en cadeau. Quand on rentre dans le conteneur, on trouve d'abord un escalier de bois menant à l'étage ; puis sur notre droite, au rez de chaussée, on pénètre dans le "salon des dames" [si j'ai bien compris le plan du 1er D/S Finmarken exposé dans la galerie du pont 4 de l'actuel navire]. Sensation étrange dans le faisceau du projecteur que tient notre guide : des boiseries, un secrétaire. Le navire a sûrement été modernisé entre 1912 et 1956 mais je retrouve un peu le décors des intérieurs du film Titanic [toutes proportions gardées bien sûr]. Je tente quelques photos à l'aveuglette pratiquement dans la pénombre. Puis, à l'étage après avoir emprunté l'escalier [qui à mi-hauteur se sépare en 2 "ailes"], ce sont des cabines, minuscules, avec un lavabo sous le sabord et 2 filets à bagage minuscules au dessus de chaque couchette.

La visite ne dure que 3 ou 4 minutes mais je suis très content et remercie chaleureusement mes hôtes quand nous sortons du "conteneur" alors qu'arrivent Agnès, Claude Villers, le commandant et 3 autres personnes.


 

Je vais ensuite au Musée de l'Hurtigruten acheter un poster présentant tous les navires ayant navigué sur la ligne de l'Hurtigruten. J'en profite pour aller rapidement visiter pour la première fois le M/S Finnmarken, second du nom. En fait, il n'est pas très différent des M/S Lofoten ou Nordstjernen.


 

15 H 36, nous quittons le quai sous la bruine. La navigation dans le Raftsund se fera sans doute avec une faible visibilité... dommage. Comme beaucoup de passagers, je vais d'abord sur la plage avant mais je n'ose sortir que mon ancien apn à cause de la bruine.


 

Finalement, je vais à l'arrière du pont 5 où nous sommes plus abrités par les ponts supérieurs. A la sortie du Raftsundet, c'est d'ici que je vais assister à un joli instant quand une vedette de transport local croise le sillage du M/S Finnmarken juste au pied d'un arc en ciel avec un ciel gris de "grains".


 

La lumière au cours de la navigation entre la sortie du Raftsundet et Svolvær est formidable : des grains génèrent des endroits très sombres, d'autres très éclairés. Par endroit, la visibilité est presque nulle sous les fortes averses alors qu'ailleurs l'air est très "transparent".

"De bien belles images en effet, qu'on aimerait voir plus souvent" :o)


 

Si ce matin, la surface de l'eau de la piscine était presque lisse [heureusement pour mon apn que je tenais à 5 cm de l'eau], ce soir c'est "stormy weather" et les vagues giclent sur le pont quand nous arrivons à Svolvær vers 18 H 20.

Petite balade sur le port où je m'intéresse quelques instants à une sculpture faite de bout[e]s usagés près du gros canot tout-temps de la NSSR, l'équivalent de notre SNSM.

page précédantepage suivante