vers 78° nord à 2H

Hurtigruten 19 mai : Trondheim, Stokksund, Rørvik

 

carte du jour 3 : de Trondheim à Rørvik en passant notamment près du phare de Kjeungskjær, par Stokksundet...
N.B. : en cliquant sur le 2e bouton vous élargissez la première galerie (format 4/3 ou 3/2) à concurrence de la largeur de la fenêtre de votre navigateur et à concurrence de la largeur de votre écran pour la seconde galerie (panoramas de 1 800 px de large).

 

19 mai, jour de la Saint Yves, prénom cher à mon coeur. Ce matin, j'ai entrouvert les rideaux alors que le navire arrivait à Trondheim vers 6:00 mais je ne me suis pas levé tout de suite même si la météo semblait correcte. Au programme de ce matin, escale jusqu'à 12:00 à Trondheim et j'envisageais éventuellement de me rendre jusqu'à la citadelle dominant à l'est la ville mais finalement après avoir examiné le plan, je me rends compte que c'est vraiment en dehors de mon « rayon de marche »… Je me contente donc d'un petit tour dans le port et ses environs. C'est le MS Nordlys, venant du Nord, qui est en escale simultanément devant le MS Kong Harald (ça y est, je me suis décidé à apprendre le nom du navire au logiciel de dictée, mes mains étant… comme elles sont ;).

Petite balade donc sur les quais et entre les immeubles récemment construits pour la plupart sur les terre-plein du port. Tout d'abord, je rends visite à Leiv Eriksson, du moins à sa statue regardant vers l'Ouest, le large, les terres à découvrir (voir une vue street-view). Sur cette vue, on voit un chantier avec une grue ; il s'agit de la construction de l'hôtel Clarion / centre de congrès dont l'architecture ou du moins certains détails m'ont « interpellé quelque part » et je vous en présente quelques photos dans la galerie ci-dessous.

Après cette petite balade, je retourne au navire avec l'intention de faire des photos en pose longue des navires à quai mais surtout des ducs d'Albe de l'autre côté du bassin, en face des 2 express côtiers. J'aime beaucoup pratiquer cette technique de pose longue sur des sujets mobiles comme la mer, les rivières, les nuages quand le vent souffle fort afin d'obtenir un filé ou alors une surface lissée. Voir le tag "poses longues" de mon photoblog. Quelquefois, pendant ces poses longues, un fantôme qui bizarrement me ressemble un peu, beaucoup même, vient poser devant l'objectif (le voir)... même pas peur ! :) je monte à bord chercher mon trépied et mon matériel Olympus que je préfère au Sony pour cette technique et je m'installe sur le bord du quai entre les 2 navires. Ce matin, la surface de l'eau dans le bassin est déjà pratiquement sans ride et l'exposition prolongée de quelques secondes la lisse parfaitement alors que le mouvement des nuages génère un petit filé, notamment lors de mes essais à 25 secondes d'exposition. J'aime bien la 3e version des ducs d'Albe et le MS Nordlys en noir et blanc ci-dessous... qu'en pensez-vous ? Tient, Je viens de voir qu'il y a des fantômes sur le pont du MS Nordlys... mais ce coup-ci, je n'y suis pour rien :)

comme prévu, nous quittons Trondheim à 12:00 alors que je vais déjeuner. Le ciel était un peu couvert ce matin, mais il n'y a pratiquement plus aucun nuage vers 13:00 alors que le navire se dirige vers l'embouchure du fjord (voir le premier panorama dans la seconde galerie) et je viens de regarder le thermomètre du pont 5, coté à l'ombre actuellement, qui indique 13° ; au soleil il doit bien faire 20° :). Peu avant 14:00, nous n'avons pas encore vraiment atteint la sortie du fjord en passant au large du Agdenes fyr (voir sur Atlas.no).

Ça y est, vers 14:45, le phare de Kjeungskjæret  est en vue tout là-bas vers le nord. Souvent, quand je suis passé dans le secteur, le ciel n'était pas aussi dégagé, presque trop, aujourd'hui, car quelques nuages dans le ciel seraient bienvenus dans la composition mais bon, je ne vais pas me plaindre du beau temps :) (voir la localisation du phare sur atlas.no "flyfoto" pour la vue satellite). Je photographie le phare sous divers points de vue alors que mugit la corne du navire.

Vers 15:30, alors que nous naviguons le long d'une côte dominée par des collines à la rondeur caractéristique des paysages de la navigation de cet après-midi, nous passons devant un voilier traditionnel qui se dirige apparemment vers l'entrée d'un fjord. Après quelques recherches, il s'agit du Bør immatriculé à Harlingen aux Pays-Bas. À l'heure où j'écris ces lignes, il est actuellement à quai à Kabelvåg aux Lofoten (voir sur marine traffic).

Une vingtaine de minutes plus tard, nous passons devant Asenvågøy fyr, (atlas.no) phare également bien présent dans ma mémoire, quelques dizaines de minutes avant d'arriver au slalom spécial du jour.

Effectivement, une demi-heure plus tard, le Kong Harald n'est plus très loin du Stokksund même si, encore à cette distance, on ne peut vraiment pas voir qu'il y a un passage tellement celui-ci est caché par les divers îlots constituant une partie des « piquets » du slalom. On a vraiment l'impression de foncer vers un mur sans aucune ouverture ; en voir un panorama ci-dessous, le n°4.

Alors que nous ne sommes plus qu'à 300 m de l'entrée du détroit, il n'y a pas encore grand monde sur la coursive extérieure, à l'avant du pont 5. J'ai longtemps cru, alors que nous nous rapprochions du détroit, que nous allions emprunter le « raccourci » vers lequel se dirige tout droit le navire mais quelques dizaines de mètres avant « la porte » d'entrée du slalom, le Kong Harald vire sur bâbord afin d'arrondir son futur virage dans un espace plus important que s'il avait emprunté le « raccourci » par lequel, je suis passé au moins 3 fois lors de mes précédents voyages (carte marine où l'on voit des hauts-fonds à - 7 m). Hier, le 8 juin, le capitaine du MS Nordnorge a aussi opté pour cette route « arrondie ». Tout à l'heure, je regarderai quelle est l'option du capitaine du MS Trollfjord cet après-midi. Sur la galerie ci-dessus (n°29), je vous présente la route suivie par le Kong Harald lors de notre passage. Comme à chaque fois, nous sommes salués par quelques personnes sur le pont sous lequel passe le navire au milieu du détroit (atlas.no). En février 2004, lors de mon voyage à bord du MS Nordlys, le capitaine avait carrément opté de passer au large de l'île Stokkøya, craignant que la visibilité soit très compromise par une tempête de neige dans le Stokksund.

16:41, ça y est, « on remet les gaz » pour poursuivre notre route notamment sur la Mer de Folda qui se montrera également très calme par rapport à certains de mes voyages précédents. Vers 18:30, nous doublons Buholmråsa Fyr, encore un phare très repérable… Heureusement, me direz-vous :) (atlas.no).

C'est à 20:45 à Rørvik que le matelot lance la touline afin de faire passer l'amarre du navire au quai.

Ce soir, je programme un réveil à 3:00 cette nuit lorsque nous approcherons en principe de la chaîne de montagnes de Syv Søstre, les 7 Sœurs. Effectivement, le téléphone sonnera et je jetterai un oeil par le sabord pour voir que le ciel s'est bien couvert et qu'on est loin de la lumière du soleil de minuit... je décide de ne pas me lever et replonge dans les bras de Morphée

 

 

page suivante