Bookmark and Share

 

Spitzberg 2003 : accueil

NB : site créé en 2003 et non remis à jour depuis. A l'époque, les définitions d'écran, la vitesse de connexion étant moindres qu'aujourd'hui, les photos étaient volontairement de taille réduite. Elles ont été faites avec un appareil numérique datant de 1999 d'où parfois, la qualité... passable ?

Après mes 3 voyages à bord de l'express-côtier norvégien en septembre 1999, avril 2000 et février 2002 (voir mes carnets de voyage), je désirais naviguer encore plus au nord, le Cap Nord se situant à un peu plus de 71° de latitude nord.
Pourquoi ? Heu... c'est une très bonne question... et je vous remercie de me l'avoir posée... Heu... Tout d'abord, la lumière... aaah... la lumière dans le nord, que le ciel soit dégagé ou couvert, que ce soit le matin, l'après-midi ou le soir, est d'une beauté !!

Ensuite, les paysages... Je ne sais pas pourquoi mais j'apprécie beaucoup les paysages sans arbres où le regard peut embrasser un panorama sans fin ; et dans l'Arctique... il n'y a pas beaucoup d'arbres.
Enfin, la navigation côtière permet de cotoyer des rivages splendides confortablement et de faire des rencontres.
Et puis, cerise (grosse, énoorme cerise) sur le gateau, mes articulations de polyarthritique se portent nettement mieux dans le froid que sous la chaleur... Dure, la canicule en Bretagne cet été :o)))
Je suis donc parti naviguer 11 jours, en aout 2003, tout le long de la côte nord-ouest du Spitzberg dans l'archipel du Svalbard à bord d'Isbjørnen II, un ancien baliseur de 25 mètres des "phares et balises" danois qui servit initialement au Groenland. Il est exploité actuellement pour le transport de 12 passagers par un armement français (voir le site internet ) avec un équipage de 3 membres.
Nous avons, semble-t-il, eu beaucoup, beaucoup de chance selon l'équipage : des "scènes animales" que Bernard, le skipper n'a vu qu'une fois en 10 étés au Spitzberg (une ourse et ses 2 oursons sur un glaçon de 10x5 mètres mangeant un phoque alors que des oiseaux chipent des lambeaux de chair, observés pendant 2 heures à 20 ou 30 mètres ; un phoque annelé de 60 kg et un phoque barbu de 300 kg sur le même glaçon de 4x2 mètres observés de 2 à 5 mètres pendant 30 minutes, notamment) des chutes de front glaciaire impressionnantes.
Je vous présente mon carnet de voyage avec en particulier mes notes au jour le jour, des diaporamas, des panoramas, des renseignements, des liens, etc...
Un MERCI grand comme ça... non, encore plus grand à Bernard, Murielle et André pour leur accueil très sympathique, leur très grande connaissance des lieux, de l'histoire, de la faune et de la flore qui nous a permis ces magnifiques observations.
NB : La "polaire" et les moufles ne sont pas indispensables pour naviguer sur le site. Par contre, javascript et feuilles de style activés sont nécessaires.
A la fin de votre balade sur le site, je vous propose un quiz, que vous trouverez dans le menu "liens/divers", afin de tester vos connaissances au sujet du Svalbard.
Je vous souhaite une très bonne navigation et si vous êtes prêt(e), appareillez en utilisant les menus en haut de page [pour y remonter, cliquez sur la flêche "menus" présente à gauche dans toutes les pages de ce site] ou les liens dans la présentation de mon carnet jour après jour ou la flèche "droite" ci-dessous pour accéder au premier jour de mon carnet.