5ème jour : de Mushamna (Woodfjorden) à Lernerøyane (Liefdefjorden)

balade sur la grève jusqu'à un campement de trappeur le matin et contemplation [sic !!] d'une mère ourse et ses oursons l'après-midi

panorama du jour pour avoir une petite idée des lieux visités : hop

 

18 H : ça y est, nous sommes vraiment dans le Liefdefjord qui mène au Monacobreen, la tête encore pleine d'images fabuleuses. Pourquoi "Glacier de Monaco ?" vous demandez-vous ? Quelques lieux, glaciers, sommets portent des noms rappelant les explorations du prince régnant au début du XXème siècle à Monaco : glacier du 14 juillet et Grimalditoppen dans le Krossfjord notamment.

Vers l'ouest, Le fond du fjord est d'allure alpine. Beaucoup de glaciers sont "morts" et n'arrivent plus jusqu'à la mer. Les montagnes du fond du fjord me rappellent celles des Lofoten ; dommage que ce soit à contre-jour car il y aurait eu de très belles photos à prendre, mais bon, on verra demain.
 
Si le ciel se couvre vers l'ouest, sur la mer, au large et vers l'est, c'est le grand beau temps.

 
L'eau du fjord, du moins dans certains endroits, est verte turquoise et semble... elle est liquide mais ne doit pas être très chaude... du tout, du tout.
Alors qu'on slalome entre les îlots de Lernerøyane, une ourse et son ourson (mais beaucoup plus âgé que les 2 petits de cet après-midi) sont en train de "prendre le soleil" à 15, 20 m d'altitude sur un îlot. Ils ne bougent pas du tout. On décide de mouiller à proximité pour pouvoir les surveiller. Ici, l'eau n'est plus verte mais tire vers le rouge.

 
22 H 47 : les 2 ours n'ont pas bougé d'un centimètre. Ils n'ont même pas bougé quand un phoque est passé en dessous d'eux. Ils seront également toujours là à minuit. Le temps s'est couvert et je me demande s'il ne neige pas sur les sommets. Ce soir... la lumière... le glacier est d'un vert...
Je ne sais plus qui est monté sur le pont à 4 H mais les ours n'étaient plus là, en face...